Accueil > Graphiques du Forex > Les graphiques chandeliers Japonais sur le Forex
Comparatif Forex

  • Etoro
  • Markets
  • Plus500
  • Xtrade
  • Avatrade
  • Fiche
  • Dépot
  • 100€
  • 100€
  • 100€
  • 50€
  • 50€
  • Infos
  • Etoro est le leader mondial du Forex : incontournable
  • Markets.com est idéal pour les débutants
  • Plus500 vous offre un bonus
  • Xtrade est réputé pour son école de trading très efficace
  • Avatrade existe depuis plus de 10 ans, excellente plateforme de trading

Les graphiques chandeliers Japonais sur le Forex

Les chandeliers japonais figurent parmi les graphiques les plus appréciés sur le Forex dans la mesure où ils offrent des informations complètes, sûres et précises sur les cours et sur l’évolution du marché. Cependant, il existe plusieurs configurations de chandeliers japonais ayant chacune leurs significations et interprétations. Il est donc important de savoir les discerner et de prendre connaissance de toutes les significations possibles.

Origine des chandeliers japonais

Comme leur nom l’indique, les chandelier japonais viennent du Japon. Cependant, on ne sait pas vraiment qui les a inventés.

Apparus aux alentours du 17ème siècle, ils ont commencé à gagner en renommée à partir du 18ème siècle grâce à un japonais nommé Munehisa Homma. Surnommé le « dieu des marchés », il a su s’enrichir en spéculant sur le prix du riz au Dojima Rice Exchange.

Il a par ailleurs écrit deux livres sur le fonctionnement des marchés, « Sakata Senho » et « Soba Sani No Den« , à partir desquels la théorie des chandeliers est apparue. Mais, le principe des chandeliers de Munehisa Homma n’est arrivé en Europe que des années plus tard, grâce à Steve Nison qui a publié un livre intitulé « Japanese Candlestick Charting Technique ».

Les différentes configurations possibles sur un chandelier japonais

Le chandelier japonais peut être présenté de plusieurs manières, selon la tendance du marché, mais dans tous les cas, quatre éléments sont indispensables dont le prix à la clôture, le prix à l’ouverture, le prix le plus bas et le prix le plus haut.

Ensuite, la couleur est très significative dans un chandelier japonais. Ainsi, il est représenté en rouge ou en noir lorsque le niveau de prix à la clôture est en dessous de celui-ci à l’ouverture ; on parle alors de chandelier baissier.

A l’inverse, si le prix à la clôture est supérieur au prix à l’ouverture, le chandelier est coloré en vert ou en blanc et on parle de chandelier haussier.

Le marubozu

Le marubozu est une forme de chandelier japonais montrant une grosse activité de la part des acheteurs et des vendeurs. Il est vert quand le prix le plus bas correspond au prix à l’ouverture tandis que le prix le plus haut correspond à celui à la clôture.

Il est par contre rouge dans le cas où le prix le plus bas coïncide avec le prix à la clôture et que le prix le plus haut coïncide avec le prix à l’ouverture.

Le marteau

Le marteau annonce un renversement des tendances à la hausse. Sur une graphique, il est facile à repérer grâce son petit corps et son ombre basse longue.

Cette longue ombre marque une pression de la part du vendeur qui disparait à la constitution du chandelier. Le petit corps quant à lui marque un écart minime entre le prix d’ouverture et de clôture.

Le marteau peut aussi jouer le rôle de ressort quand les tendances baissières n’arrivent pas à maintenir le cours en dessous de la zone de support cassée, l’amenant à dépasser cette ligne.

Il est par contre appelé pendu dans le cas contraire. Il aussi possible de trouver ce qu’on appelle marteau inversé sur un chandelier japonais à tendance baissière. Dans ce cas, les acheteurs poussent le prix à augmenter mais la hausse est par la suite atténuée par les vendeurs pour pouvoir stabiliser le marché.

Les dojis

Les dojis existent sous plusieurs formes mais ont une particularité similaire : l’égalité du cours d’ouverture et de clôture entrainant une figure en croix qui n’est ni vert ni rouge.

Ils traduisent une incertitude sur le marché et apparaissent souvent après un fort mouvement.

Parmi les configurations les plus connues figurent la libellule doji qui indique au plus bas une petite infériorité à l’ouverture et au plus haut à la clôture, le doji en pierre tombale qui apparait lorsque le cours d’ouverture et de clôture sont en dessous du cours de la période, signifiant un renversement de la tendance baissière, et enfin le doji à longue jambes qui indique un point de retournement.

Autres configurations de chandeliers japonais

Il existe d’autres configurations de chandeliers japonais et chaque structure a ses particularités et ses significations. On peut citer :

  • les étoiles du matin et du soir,
  • les sommet en pince,
  • les Gap haussiers,
  • les Gap tasuki ascendants,
  • les Gap play haussiers,
  • les jumeaux blancs.

Règles de base des chandeliers

Pour pouvoir exploiter un chandelier japonais, quelques règles sont à considérer. D’abord, il ne faut jamais changer son Timeframe lors d’une prise de décision car les chandeliers peuvent être complètement opposés d’un mouvement à un autre.

Ensuite, il est recommandé de toujours analyser un chandelier en fonction de celui qui l’a précédé et prendre sa décision après la consultation du chandelier suivant.


Notez cet article :
Les graphiques chandeliers Japonais sur le Forex 4.45/5 - 20 votes

Auteur : Planete Forex


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Planete Forex

+ de 130 000 membres

+ le guide offert


Votre niveau au Forex ?


Ne ratez plus rien en Forex !

Ne ratez plus rien en Forex !

Recevez les meilleurs conseils Forex une fois par mois sur votre mail !

Cadeau : Les 7 SECRETS du Forex 2017 !

Merci de votre inscription